Formation de Sociétés en Irlande

Formation de Sociétés en Irlande

Économie de l’Irlande

L’économie de l’Irlande est une économie de marché développée qui a connu une croissance significative au cours des dernières décennies. Voici quelques détails et chiffres clés sur l’économie de l’Irlande :

  1. PIB et Croissance : En 2020, le produit intérieur brut (PIB) de l’Irlande s’élevait à environ 383 milliards de dollars américains. Malgré les défis posés par la pandémie de COVID-19, l’Irlande a maintenu une croissance économique positive ces dernières années.

  2. Secteurs Clés : Les principaux secteurs de l’économie irlandaise comprennent les services, l’industrie pharmaceutique, la technologie de l’information, les produits chimiques, l’agriculture et l’agroalimentaire. Le secteur des services, en particulier les services financiers et les technologies de l’information, joue un rôle crucial dans l’économie irlandaise.

  3. Entreprises Multinationales : L’Irlande attire de nombreuses entreprises multinationales grâce à son régime fiscal avantageux et à sa main-d’œuvre qualifiée. De nombreuses grandes entreprises technologiques, telles qu’Apple, Google, Facebook et Microsoft, ont établi leur siège européen ou leurs centres de recherche et développement en Irlande.

  4. Emploi : L’Irlande a un taux de chômage relativement bas, en grande partie grâce aux investissements des entreprises étrangères. Le marché du travail irlandais est également caractérisé par une main-d’œuvre éduquée et multilingue.

  5. Exportations : L’Irlande exporte principalement des produits pharmaceutiques, des produits chimiques, des équipements informatiques, des produits alimentaires et des boissons. L’Union européenne est le principal partenaire commercial de l’Irlande, suivie des États-Unis.

  6. Fiscalité : L’Irlande est réputée pour son taux d’imposition sur les sociétés relativement bas, ce qui en fait un lieu attractif pour les entreprises. Le pays a également signé des accords de double imposition avec de nombreux autres pays.

  7. Défis Économiques : L’Irlande a connu des défis économiques, notamment la crise financière mondiale de 2008, qui a entraîné une récession économique. Cependant, le pays a réussi à se redresser et à attirer de nouveaux investissements étrangers.

  8. Innovation et Recherche : L’Irlande investit dans la recherche et l’innovation, en particulier dans les secteurs de la technologie et des sciences de la vie. Le pays abrite de nombreuses universités de renommée mondiale et des centres de recherche.

  9. Tourisme : Le tourisme joue également un rôle important dans l’économie irlandaise, avec un afflux de visiteurs attirés par la beauté naturelle du pays, son patrimoine culturel et ses villes dynamiques.

  10. Brexit : Le Brexit a eu un impact sur l’Irlande en raison de sa frontière terrestre avec le Royaume-Uni. Des accords spécifiques ont été conclus pour éviter une frontière dure entre l’Irlande du Nord et la République d’Irlande.

En résumé, l’économie de l’Irlande est une économie dynamique et ouverte aux investissements étrangers. Elle repose sur des secteurs clés tels que les services, la technologie et l’industrie pharmaceutique, tout en continuant à promouvoir l’innovation et la recherche. Malgré les défis, l’Irlande maintient sa position en tant que plaque tournante économique en Europe.

Structure d’une Société en Irlande

La structure d’une société en Irlande suit un ensemble de règles et de réglementations qui déterminent la manière dont une entreprise est constituée et exploitée. Voici les principales caractéristiques de la structure d’une société en Irlande :

  1. Types de Sociétés : En Irlande, les formes juridiques les plus courantes pour les entreprises sont les sociétés à responsabilité limitée (Limited Liability Company – Ltd) et les sociétés anonymes (Public Limited Company – PLC). Il existe également d’autres formes telles que les sociétés en commandite, les sociétés coopératives et les entreprises individuelles.

  2. Responsabilité Limitée : La principale caractéristique des sociétés en Irlande est la responsabilité limitée des actionnaires ou des membres. Cela signifie que leur responsabilité financière est limitée au montant de leur investissement dans l’entreprise, ce qui protège leurs biens personnels en cas de difficultés financières de la société.

  3. Directeurs et Actionnaires : Une société doit avoir au moins un directeur et un actionnaire, qui peuvent être la même personne. Les sociétés peuvent avoir plusieurs directeurs et actionnaires, et ils peuvent être de nationalité étrangère.

  4. Secrétaire de Société : Chaque société doit nommer un secrétaire de société, qui est responsable de la tenue des registres de la société et de la conformité aux obligations légales.

  5. Capital Social : Il n’y a pas d’exigence minimale de capital social en Irlande, bien que les sociétés aient généralement un capital social nominal.

  6. Règles de Gouvernance : Les sociétés en Irlande doivent se conformer à diverses règles de gouvernance d’entreprise, notamment la tenue d’assemblées générales annuelles et la présentation de comptes annuels audités.

  7. Constitution de Société : Une société doit rédiger une constitution de société, qui définit les règles internes de fonctionnement de la société, telles que la nomination et la révocation des directeurs, la répartition des bénéfices, etc.

  8. Fiscalité : L’Irlande a un régime fiscal favorable pour les entreprises, avec un taux d’imposition sur les sociétés relativement bas. Cela en fait un lieu attrayant pour établir une société.

  9. Enregistrement : Pour créer une société en Irlande, il faut s’enregistrer auprès de l’Office du Registre des Sociétés (Companies Registration Office – CRO). Cela implique la soumission de documents, y compris les statuts de la société et les détails des actionnaires et des directeurs.

  10. Comptabilité et Audit : Les sociétés en Irlande doivent tenir des registres comptables précis et, dans de nombreux cas, elles sont tenues de faire auditer leurs comptes annuels par un expert-comptable agréé.

  11. Règlementation : Les entreprises en Irlande sont soumises à la réglementation de divers organismes gouvernementaux, notamment l’Autorité des Services Financiers (Financial Services Authority), l’Office du Registre des Sociétés (CRO) et l’Autorité de la Concurrence et de la Protection des Consommateurs (CCPC).

En résumé, la structure d’une société en Irlande est généralement basée sur une forme juridique de société à responsabilité limitée, offrant une protection de la responsabilité personnelle des actionnaires. Les sociétés sont réglementées par le droit irlandais et doivent se conformer à des règles de gouvernance d’entreprise strictes. L’enregistrement et la gestion des sociétés en Irlande sont relativement simples, ce qui en fait un choix populaire pour les entreprises nationales et internationales.

Fiscalité d’une société en Irlande

    • La fiscalité des sociétés en Irlande est l’un des principaux facteurs qui attirent de nombreuses entreprises nationales et internationales dans le pays. L’Irlande a un régime fiscal favorable aux entreprises, ce qui en fait une destination attrayante pour l’établissement de sociétés. Voici une vue d’ensemble détaillée de la fiscalité des sociétés en Irlande :

      1. Impôt sur les sociétés : L’Irlande applique un taux d’imposition sur les sociétés relativement bas. Le taux standard de l’impôt sur les sociétés en Irlande est de 12,5 % sur les bénéfices. Cela signifie que les sociétés opérant en Irlande bénéficient d’un taux d’imposition avantageux par rapport à de nombreux autres pays européens.

      2. Crédits d’impôt et incitations : L’Irlande propose une série de crédits d’impôt et d’incitations pour encourager les investissements, la recherche et le développement, ainsi que la création d’emplois. Par exemple, le crédit d’impôt pour la recherche et le développement (R&D Tax Credit) permet aux entreprises de réduire leur passif fiscal grâce à des crédits pour les dépenses liées à la R&D.

      3. Traités de non-double imposition : L’Irlande a signé des traités de non-double imposition avec de nombreux pays, ce qui permet d’éviter la double imposition des revenus des entreprises internationales.

      4. Pas de taxes sur les bénéfices mondiaux : Les sociétés enregistrées en Irlande ne sont généralement imposées que sur leurs bénéfices générés en Irlande. Les bénéfices générés à l’étranger ne sont pas imposés en Irlande, ce qui en fait une structure fiscale avantageuse pour les entreprises multinationales.

      5. Fiscalité sur les dividendes : Les dividendes reçus par une société irlandaise de l’étranger peuvent bénéficier d’un régime fiscal favorable grâce à des crédits d’impôt, ce qui peut réduire l’impact fiscal.

      6. Avantages pour les sociétés holding : L’Irlande propose un régime fiscal favorable pour les sociétés holding, ce qui en fait un choix populaire pour les sociétés mères de groupes internationaux.

      7. TVA (Taxe sur la Valeur Ajoutée) : L’Irlande applique également la TVA, qui est actuellement fixée à 23 % sur la plupart des biens et services. Cependant, il existe des taux réduits pour certains biens et services, notamment la nourriture, les médicaments et les produits agricoles.

      8. Prix de transfert : L’Irlande a des règles de prix de transfert pour s’assurer que les transactions entre des sociétés liées se font à des conditions de marché normal.

      9. Obligations de déclaration : Les entreprises en Irlande sont tenues de présenter des comptes annuels et de respecter les obligations de déclaration auprès de l’Office du Registre des Sociétés (CRO) et de l’administration fiscale (Revenue Commissioners).

      En résumé, la fiscalité des sociétés en Irlande est caractérisée par un taux d’imposition sur les sociétés bas, des crédits d’impôt pour la R&D et les investissements, ainsi que des traités de non-double imposition. Ces avantages fiscaux, combinés à d’autres incitations, font de l’Irlande une destination prisée pour les entreprises qui cherchent à minimiser leur charge fiscale et à bénéficier d’un environnement fiscal favorable.

Obligations comptables d’une Société en Irlande

  1. En Irlande, les entreprises sont tenues de respecter des obligations comptables conformément à la législation comptable et fiscale du pays. Voici un aperçu des principales obligations comptables pour une société en Irlande :

    1. Tenue de registres comptables : Toutes les sociétés enregistrées en Irlande sont tenues de maintenir des registres comptables précis et à jour. Cela comprend les comptes financiers, les livres de comptes, les factures, les reçus, les relevés bancaires, les contrats et d’autres documents financiers pertinents.

    2. Comptes annuels : Les sociétés en Irlande sont tenues de préparer des comptes annuels conformément aux normes comptables irlandaises ou internationales (normes IFRS). Les comptes annuels doivent généralement comprendre un bilan, un compte de résultat, un tableau des flux de trésorerie et des notes explicatives.

    3. Exigences fiscales : Outre les comptes annuels, les sociétés doivent également préparer des déclarations fiscales annuelles pour l’administration fiscale irlandaise (Revenue Commissioners). Cela inclut la déclaration des bénéfices et le paiement de l’impôt sur les sociétés.

    4. Audit : La nécessité d’un audit dépend de la taille de la société. Les petites sociétés (qualifiées de « micro-entreprises » ou « petites entreprises ») peuvent être exemptées de l’obligation d’audit, tandis que les grandes sociétés doivent généralement faire auditer leurs comptes par un auditeur agréé.

    5. Publication des comptes : Les comptes annuels des sociétés irlandaises doivent être déposés auprès de l’Office du Registre des Sociétés (CRO) et deviennent alors des documents publics consultables. Cela signifie que les informations financières de la société sont accessibles au public.

    6. Normes comptables : Les sociétés en Irlande peuvent utiliser les normes comptables irlandaises ou internationales (IFRS) pour préparer leurs comptes annuels. Les normes IFRS sont couramment utilisées par les grandes sociétés cotées en bourse.

    7. Périodicité des rapports : Les sociétés en Irlande sont tenues de produire des comptes annuels dans un délai de neuf mois à compter de la fin de l’exercice financier.

    8. Conservations des documents : Les registres comptables et les documents financiers doivent être conservés pendant une période de six ans à compter de la fin de l’exercice financier auquel ils se rapportent.

    9. Gestion financière : Les dirigeants de la société, y compris les administrateurs, sont responsables de la gestion financière adéquate de l’entreprise et de la préparation en temps opportun des comptes annuels et des déclarations fiscales.

Activités conseillées pour une Société en Irlande

L’Irlande est un endroit attractif pour de nombreuses activités commerciales en raison de son environnement économique favorable, de sa main-d’œuvre qualifiée et de ses avantages fiscaux. Voici quelques activités conseillées pour une société en Irlande :

1. Technologies de l’information et de la communication (TIC) : L’Irlande est un hub majeur pour les entreprises de technologie, y compris les géants de l’industrie comme Google, Facebook, Apple et Microsoft. Les entreprises de logiciels, de développement web, de cybersécurité et de services informatiques ont de nombreuses opportunités en Irlande.

2. Pharmaceutique et biotechnologie : L’industrie pharmaceutique et biotechnologique est un secteur clé en Irlande, avec de nombreuses entreprises internationales ayant des installations de fabrication et de recherche dans le pays. Les entreprises impliquées dans la recherche, le développement et la production de médicaments, de dispositifs médicaux et de biotechnologie sont les bienvenues.

3. Services financiers : Dublin est l’un des principaux centres financiers d’Europe, abritant de nombreuses banques, sociétés de gestion de fonds, compagnies d’assurance et entreprises de fintech. Les services financiers, y compris la gestion de patrimoine, la banque d’investissement et la technologie financière, prospèrent en Irlande.

4. Secteur agroalimentaire : L’Irlande a une forte tradition agricole et agroalimentaire. Les entreprises impliquées dans la production alimentaire, la transformation, l’exportation et la distribution de produits alimentaires ont de nombreuses opportunités sur le marché intérieur et d’exportation.

5. Énergie renouvelable : L’Irlande investit de plus en plus dans les énergies renouvelables, y compris l’énergie éolienne et solaire. Les entreprises spécialisées dans les technologies propres et les solutions énergétiques durables peuvent trouver des opportunités de croissance.

6. Tourisme : L’industrie touristique est en plein essor en Irlande, avec une demande croissante de services d’hébergement, de restauration, de divertissement et de voyages. Les entreprises liées au tourisme peuvent prospérer en offrant des expériences uniques et en mettant en valeur la beauté naturelle du pays.

7. Éducation et formation : L’Irlande est connue pour ses établissements d’enseignement de haute qualité. Les entreprises qui offrent des services éducatifs, de formation professionnelle, de conseil en éducation et de recrutement d’étudiants étrangers ont des opportunités.

8. Services de conseil : Les sociétés de conseil dans divers domaines tels que la finance, la gestion, les ressources humaines, la conformité réglementaire et la technologie sont en demande pour aider les entreprises à prospérer en Irlande.

9. Recherche et développement (R&D) : L’Irlande offre des incitations fiscales attractives pour les activités de R&D. Les entreprises impliquées dans l’innovation, la recherche scientifique et le développement de nouvelles technologies peuvent bénéficier de ces avantages.

10. Commerce international : En raison de son emplacement stratégique au sein de l’Union européenne, l’Irlande est un point d’accès idéal pour les entreprises cherchant à pénétrer le marché européen. Les entreprises impliquées dans l’importation, l’exportation, la logistique et la distribution internationale ont des perspectives prometteuses.

L’Irlande est également connue pour son climat favorable aux affaires, son réseau de conventions fiscales internationales et son adhésion à l’Union européenne, ce qui en fait un choix attrayant pour de nombreuses entreprises. Cependant, il est essentiel de consulter des experts en droit des affaires et en fiscalité pour comprendre les réglementations spécifiques à votre secteur et pour garantir la conformité légale.

User
Développe avec détails et Chiffres « Activités conseillées pour une Société en Irlande »
ChatGPT

L’Irlande offre un environnement favorable aux entreprises et une variété d’activités commerciales prospères. Voici quelques-unes des activités conseillées pour une société en Irlande, accompagnées de détails et de chiffres pertinents :

1. Technologies de l’information et de la communication (TIC) : L’Irlande est un pôle technologique majeur en Europe, abritant de nombreuses entreprises de renom telles que Google, Facebook, Apple, Microsoft et bien d’autres. Les entreprises dans les domaines du développement de logiciels, des services informatiques, de la cybersécurité et des technologies de l’information ont de nombreuses opportunités. Le secteur des TIC en Irlande emploie environ 105 000 personnes et contribue pour 35 milliards d’euros au PIB du pays.

2. Pharmaceutique et biotechnologie : L’industrie pharmaceutique et biotechnologique est un moteur clé de l’économie irlandaise. De nombreuses entreprises internationales ont des installations de fabrication et de recherche en Irlande. Le secteur emploie environ 30 000 personnes et représente environ 50 % des exportations totales de biens de l’Irlande. Des entreprises dans la recherche médicale, la production pharmaceutique et la biotechnologie peuvent prospérer.

3. Services financiers : Dublin, la capitale de l’Irlande, est l’un des principaux centres financiers de l’Europe. Le secteur financier comprend des banques, des sociétés de gestion de fonds, des compagnies d’assurance et des entreprises de technologie financière (fintech). L’industrie des services financiers emploie environ 44 000 personnes et contribue de manière significative au PIB du pays.

4. Secteur agroalimentaire : L’Irlande a une tradition agricole forte et est un exportateur de produits alimentaires de qualité. Les entreprises impliquées dans la production, la transformation, l’exportation et la distribution de produits alimentaires ont de nombreuses opportunités. Le secteur agroalimentaire emploie plus de 173 000 personnes et génère des exportations d’une valeur de 13 milliards d’euros.

5. Énergie renouvelable : L’Irlande investit de plus en plus dans les énergies renouvelables, notamment l’énergie éolienne et solaire. Les entreprises spécialisées dans les énergies renouvelables, les technologies propres et la gestion de l’énergie peuvent prospérer. Le secteur des énergies renouvelables en Irlande représente environ 47 % de la capacité électrique installée.

6. Tourisme : L’industrie touristique est en pleine croissance, attirant des visiteurs du monde entier. Les entreprises de l’hôtellerie, de la restauration, des voyages, des loisirs et de la culture ont de nombreuses opportunités. Le tourisme en Irlande contribue à hauteur de 8 milliards d’euros au PIB et emploie environ 260 000 personnes.

7. Éducation et formation : L’Irlande abrite des établissements d’enseignement de renommée mondiale. Les entreprises offrant des services éducatifs, de formation professionnelle, de conseil en éducation et de recrutement d’étudiants étrangers peuvent prospérer.

8. Services de conseil : Les sociétés de conseil dans divers domaines tels que la finance, la gestion, les ressources humaines et la technologie sont en demande pour aider les entreprises à prospérer.

9. Recherche et développement (R&D) : L’Irlande offre des incitations fiscales attrayantes pour les activités de R&D. Les entreprises impliquées dans l’innovation, la recherche scientifique et le développement de nouvelles technologies peuvent bénéficier de ces avantages.

10. Commerce international : En raison de son emplacement stratégique au sein de l’Union européenne, l’Irlande est un point d’accès idéal pour les entreprises cherchant à pénétrer le marché européen. Les entreprises impliquées dans l’importation, l’exportation, la logistique et la distribution internationale ont des perspectives prometteuses.

L’Irlande offre également des avantages fiscaux attractifs, notamment un taux d’impôt sur les sociétés compétitif de 12,5 % et des conventions

Avantages de créer une Société en Irlande

Créer une société en Irlande présente de nombreux avantages pour les entrepreneurs et les investisseurs. Voici quelques-uns des avantages les plus importants, accompagnés de détails et de chiffres pertinents :

1. Avantage fiscal : L’Irlande est connue pour son faible taux d’impôt sur les sociétés, qui est actuellement de 12,5 %. Ce taux attractif est l’un des plus bas en Europe, ce qui en fait un endroit idéal pour établir des activités commerciales. Les avantages fiscaux comprennent également des crédits d’impôt pour la recherche et le développement (R&D) ainsi que des incitations pour attirer les entreprises innovantes.

2. Accès au marché de l’Union européenne (UE) : L’Irlande étant membre de l’UE, la création d’une société en Irlande permet d’accéder facilement au vaste marché unique de l’UE, composé de plus de 450 millions de consommateurs. Cela offre d’énormes opportunités d’exportation et d’expansion commerciale.

3. Environnement commercial favorable : L’Irlande offre un environnement commercial stable et prévisible. Le pays est classé parmi les économies les plus libres au monde, ce qui signifie moins de réglementations et de bureaucratie pour les entreprises. La flexibilité en matière de contrats de travail et de gestion d’entreprise est également un avantage majeur.

4. Main-d’œuvre qualifiée : L’Irlande est réputée pour son vivier de talents. Le pays abrite des travailleurs qualifiés dans divers secteurs, notamment la technologie, les sciences, l’ingénierie et les services professionnels. Les entreprises peuvent accéder à une main-d’œuvre hautement qualifiée pour répondre à leurs besoins.

5. Incitations à la recherche et au développement (R&D) : L’Irlande offre des crédits d’impôt généreux pour les activités de recherche et de développement. Les entreprises qui investissent dans l’innovation peuvent bénéficier de ces avantages pour stimuler leur croissance.

6. Accords de double imposition : L’Irlande a conclu de nombreux accords de double imposition avec d’autres pays, ce qui permet d’éviter la double imposition sur les revenus générés à l’étranger. Cela favorise l’expansion internationale des entreprises irlandaises.

7. Secteurs de croissance clés : L’Irlande se concentre sur des secteurs de croissance clés tels que les technologies de l’information, la biotechnologie, les services financiers et les énergies renouvelables. Les entreprises opérant dans ces domaines bénéficient de l’expertise locale, des investissements gouvernementaux et des opportunités de croissance.

8. Qualité de vie : L’Irlande offre une excellente qualité de vie, ce qui facilite l’attraction et la rétention des talents internationaux. Le pays est réputé pour sa culture, son éducation de qualité, son système de santé et ses paysages pittoresques.

9. Accès aux investissements étrangers : L’Irlande est un choix populaire pour les investissements étrangers directs (IED). De nombreuses entreprises multinationales ont déjà établi leur siège européen en Irlande, créant ainsi un écosystème propice à la croissance des entreprises.

10. Soutien gouvernemental : Le gouvernement irlandais propose divers programmes d’aide aux entreprises, notamment des subventions, des prêts et des incitations à l’investissement. Ces initiatives visent à soutenir les start-ups et les petites entreprises.

En résumé, créer une société en Irlande offre un environnement fiscal favorable, un accès au marché européen, une main-d’œuvre qualifiée, des incitations à la R&D, une stabilité commerciale et de nombreux autres avantages. Ces facteurs font de l’Irlande un choix attractif pour les entrepreneurs du monde entier.

Documentation à fournir et exigences pour créer une Société en Irlande

La création d’une société en Irlande implique certaines étapes et exigences administratives. Voici une liste des principales exigences et de la documentation nécessaire pour créer une société en Irlande :

1. Structure de l’entreprise : Vous devrez déterminer la structure légale de votre entreprise, qu’il s’agisse d’une société à responsabilité limitée (Limited Company), d’une entreprise individuelle, d’une société en nom collectif (Partnership), ou d’une autre forme juridique. La forme la plus courante est la Limited Company.

2. Nom de l’entreprise : Vous devrez choisir un nom pour votre entreprise. Assurez-vous qu’il soit unique et ne soit pas déjà utilisé par une autre entreprise en Irlande.

3. Adresse de l’entreprise : Vous devrez avoir une adresse physique en Irlande pour votre entreprise, qui peut être votre lieu d’exploitation ou une adresse de correspondance.

4. Capital social : Vous devrez décider du montant du capital social de votre société. En Irlande, il n’y a pas de capital social minimum requis.

5. Directeur(s) : Vous devrez nommer au moins un directeur pour votre entreprise. Les directeurs doivent être âgés d’au moins 18 ans et ne pas avoir fait l’objet de disqualifications spécifiques.

6. Actionnaire(s) : Vous devrez désigner au moins un actionnaire. Cela peut être la même personne que le directeur. Il n’y a pas de restriction sur la nationalité des actionnaires.

7. Secrétaire de l’entreprise : Vous devrez nommer un secrétaire de l’entreprise. Le secrétaire doit être capable de remplir ses fonctions, mais il n’est pas nécessaire qu’il soit qualifié professionnellement.

8. Constitution de la société : Vous devrez rédiger les statuts de votre entreprise, qui définissent les règles de fonctionnement de la société. Ces statuts doivent être soumis aux autorités compétentes.

9. Dépôt des documents : Vous devrez soumettre les documents de constitution, y compris les statuts, au Companies Registration Office (CRO) en ligne.

10. Taxes et frais : Vous devrez payer des frais d’enregistrement et des taxes, y compris les frais de constitution de la société et les droits d’enregistrement.

11. Numéro d’entreprise (CRO Number) : Une fois que votre société est enregistrée, vous recevrez un numéro d’entreprise du CRO, qui servira de référence pour toutes les transactions commerciales.

12. Immatriculation fiscale : Vous devrez vous immatriculer auprès de l’administration fiscale (Revenue Commissioners) pour obtenir un numéro d’identification fiscale.

13. Comptabilité et déclarations fiscales : Vous devrez tenir des comptes financiers précis et déposer des déclarations fiscales régulières auprès de l’administration fiscale.

14. Licence ou permis : Selon le type d’activité que vous envisagez, vous pourriez avoir besoin d’obtenir des licences ou des permis spécifiques.

15. Assurance : Vous devrez souscrire une assurance responsabilité civile et d’autres types d’assurance en fonction de votre secteur d’activité.